Questions fréquentes

Quelle est l’origine de la biodynamique cranio-sacrée et la différence avec l’ostéopathie ?

Le développement de la biodynamique cranio-sacrée est basé sur les travaux, les découvertes et les réalisations de l’ostéopathe américain Dr William Sutherland (1873-1954). En apportant et définissant les notions de « Souffle de Vie » et de « Mouvement de Respiration Primaire », il a établi les fondements d’une pratique thérapeutique axée sur les forces de santé inhérentes au corps.

Les soins cranio-sacrés et le travail crânien en ostéopathie partagent donc les mêmes origines. On retrouve encore aujourd’hui une parenté entre ces deux pratiques. Il existe cependant des différences au niveau de la théorie, des modalités de pratique, de la formation et de l’approche globale des soins.

Au 20ème siècle, les enseignements de Sutherland ont été diffusés à travers l’ostéopathie crânienne. À partir des années 1970, le médecin ostéopathe Dr John Upledger revisite les travaux de Sutherland à la lumière de ses propres recherches et les transmet à des praticiens en thérapie cranio-sacrée non-ostéopathes. Son travail corporel se relie essentiellement au système cranio-sacré c’est-à- dire un système intimement lié au système nerveux central qui inclut le cerveau, les membranes intracrâniennes ou méninges, la moelle épinière et le liquide céphalorachidien.

Plus récemment, on distingue deux principaux modèles de thérapie cranio-sacrée : le biomécanique et le biodynamique.

Le modèle biodynamique a évolué à partir de l’approfondissement des enseignements et des réalisations de Sutherland à la fin de sa vie, ainsi que des contributions de praticiens et chercheurs contemporains tels que James Jealous, Rollin Becker et Franklin Sills. L’approche biodynamique comporte ses propres atouts et caractéristiques puisqu’elle s’oriente essentiellement vers les forces vitales fondamentales qui organisent le corps (Souffle de vie, Respiratoire primaire et Marées) et qu’elle n’applique aucune manipulation ni correction du mouvement des tissus et des structures.

Cela la différencie du modèle biomécanique généralement utilisé en ostéopathie et autres thérapies cranio-sacrées de la lignée d’Upledger. Le modèle biomécanique implique des techniques de correction. Il porte davantage d’attention sur la condition des structures et des tissus qui résulte de l’action des forces vitales organisationnelles.